Les histoires de titulaires de subventions

That's Not Fair! children's bookThat’s Not Fair!: Un nouveau livre aide les enfants à comprendre leurs droits et libertés

Dès que les enfants peuvent dire « Ce n’est pas juste! », ils sont prêts à penser de façon critique à ce que signifie vivre dans une démocratie. Voilà le but d’un nouveau livre pour enfants intitulé That’s Not Fair!, Getting to Know Your Rights and Freedoms.

Le livre a été écrit par Danielle S. McLaughlin, l’ancienne directrice de l’éducation à la Fondation canadienne pour l’éducation en matière de libertés civiles (ACLC/FCELC).

Avec imagination et humour, That’s Not Fair! fait appel au sens naturel de la justice des enfants et rend facile et amusant de penser aux droits et libertés des individus dans une démocratie et d’en discuter.

Le livre est constitué de six nouvelles mettant en vedette le maire Moe et le conseil municipal d’une ville « parfois loufoque ». Dans chaque nouvelle, le groupe fait face à un problème et prend une décision pour résoudre le problème au moyen d’une nouvelle loi, pour découvrir ensuite qu’il y avait des conséquences inattendues. Dans le cadre de sujets adaptés aux enfants, on leur demande notamment : « Devriez-vous être autorisé à fouiller le sac d’une personne parce que vous croyez qu’elle a quelque chose qui vous appartient? » et « Est-il logique d’avoir une loi permettant de ne dire que de bonnes choses? ». Après chaque nouvelle, il y a une série de questions à examiner et à débattre. Ainsi, les jeunes lecteurs sont encouragés à étudier une question sous tous ses angles, à développer une pensée critique et à avoir de l’empathie pour les points de vue des autres.

Le maire Moe et sa bande sont apparus pour la première fois dans une série vidéo écrite et produite par la FCELC au moyen d’un financement initial de la Fondation du droit de l’Ontario. L’idée derrière les vidéos et le livre est née lorsque Mme McLaughlin a passé un semestre à la faculté d’Éducation de l’Université de Windsor dans le cadre du programme de bourses de leadership communautaire en justice  de la Fondation du droit de l’Ontario.

« La bourse m’a permis d’avoir un certain répit de mon travail quotidien et de me concentrer sur les aspects plus créatifs de l’éducation en matière de libertés civiles », a déclaré Mme McLaughlin. « Ainsi, la FCELC a pu utiliser mes recherches et écrits pour élaborer d’importantes ressources pour l’enseignement des libertés civiles à l’école élémentaire. En fait, j’ai pu jeter les bases du développement du site Web de la FCELC (www.thatsnotfair.ca), ainsi que celles de mon livre ».

Le livre That’s Not Fair!, Getting to Know Your Rights and Freedoms est publié par Kids Can Press et est en vente maintenant.


Au sujet de la Fondation canadienne pour l’éducation en matière de libertés civiles

La Fondation canadienne pour l’éducation en matière de libertés civiles (FCELC) est un organisme de recherche et d’éducation sans but lucratif créé par l’Association canadienne des libertés civiles. Chaque année, la FCELC rejoint plus de 10 000 élèves et étudiants de l’élémentaire à l’université provenant d’un vaste éventail d’établissements d’enseignement publics, séparés et privés. Dans le cadre des projets Civil Liberties in the Schools et Teaching Civil Liberties, qui sont financés par la FCELC et la Fondation du droit de l’Ontario, l’organisme fournit gratuitement des ateliers, des séminaires et des séances en classe dans les écoles, les établissements d’enseignement et les facultés d’éducation, pour renseigner les citoyens sur leurs droits et libertés.

Au sujet de la Fondation du droit de l’Ontario

Créée par une loi en 1974, la Fondation du droit de l’Ontario est la seule fondation de la province qui a pour mission d’améliorer l’accès à la justice. Grâce à l’octroi de subventions et à la collaboration, la Fondation mise sur les connaissances et les services qui aident les gens à comprendre le droit et à s’en servir pour faciliter leur vie.